JE ME METS À LA CRÉATION DE MINI AFFICHES D’OIZOS

 

Est-ce que j’aime les ti-zoiseaux ?

Non, pas ticulièrement !

Est-ce que je les observe ?

Non, pas le temps, pas la patience !

Est-ce que j’apprécie leur chant mélodieux ?

Non, j’aime mieux le silence ! Ben alors…

Pourquoi je me mets à la création d’affiches d’oiseaux ? Parce que le look des oiseaux rigolos m’amuse et que j’ai décidé de les dessiner à ma façon et de les er de couleurs éclatantes, comme j’aime le faire avec tous mes personnages. Je me suis dit que ça pourrait plaire à certains enfants ou à des grands au cœur d’enfant. Si j’avais les contacts nécessaires, je les mettrais sur des vêtements mes zOIZOS. Pour l’instant, ce sont des mini affiches.

En fouillant pour m’inspirer des spécimens les plus rigolos, j’ai découvert beaucoup de choses intéressantes tout de même. Par exemple que l’observation des oiseaux donne des ailes ? Non, pas ça ! Moi, grande adepte depuis des décennies de jogging et de marche sportive, arrêter à chaque 10 pas, ça me coupe le sifflet plus qu’autre chose. Cependant, cet article de Québec Science sur les liens entre nos comportements en affaires et ceux des oiseaux, singes et poissons m’a vivement intéressée. Idem pour les propos du Docteur Sakata qui explique que les gens croient que le chant des oiseaux est entièrement codé génétiquement, mais ce n’est pas le cas. Les oisillons passent le même processus d’apprentissage vocal que les êtres humains. De plus, ces propos de Kierkegaard (écrivain, théologien protestant et philosophe danois du 19e siècle) sont en faite résonance avec certaines de mes croyances profondes. Il affirme que l’humain seul au milieu de la nature est délivré de l’anxiété de la comaison. Toutes nos préoccupations naissent de notre manie de comer: l’humain se come à son semblable et come entre eux les jours de sa vie. L’oiseau lui, nous enseigne à être simplement et joyeusement nous-mêmes.    1